Clotilde ROLLAND
Naturopathie Iridologie
Sylvothérapie Fleurs de Bach        

Votre santé naturellement différente !

Blog

L'aromatherapie, les huiles essentielles...

Publié le 23 janvier 2018 à 19:20

On en parle beaucoup, mais qu'est-ce que c'est vraiment ?

L’aromathérapie est l’utilisation des huiles essentielles dans un but préventif, curatif ou de mieux-être. Elle a une visée thérapeutique lorsqu’elle a pour objectif de traiter un symptôme précis, qu’il soit d’ordre physique ou psycho-émotionnel.

En olfaction, c'est à dire par inhalation ou diffusion atmosphérique, elle a aussi un effet calmant et régénérant. Elle permet de créer une ambiance et un espace de bien-être.

L’étymologie d'aromathérapie vient du latin, « aroma » signifie « arôme, aromate » et du grec « therapeia » signifie « soin, cure ». Il s'agit donc du soin par les composés aromatiques.

L'huile essentielle est issue d’une plante aromatique par un procédé de distillation à la vapeur d’eau. Le processus de distillation s’effectue dans un alambic. Les végétaux sont disposés sur un plateau « percé » situé au-dessus d’une eau chauffée et portée à ébullition. Ainsi, le végétal libère ses essences aromatiques qui sont récoltées dans une cuve (le décanteur).

Pour les agrumes, la peau étant trop épaisse, c'est plutôt l'expression à froid qui est utilisée pour récupérer l'huile essentielle. Vous savez cette odeur un peu grasse qui tient sur les mains après avoir épluché une orange... On l'appelle une essence et non une huile essentielle !

Il est important de préciser que les essences d’agrumes sont photo-sensibilisantes et peuvent provoquer des réactions cutanées. Nous vous recommandons d’éviter toute exposition au soleil après une application cutanée.

Plusieurs parties de la plante peuvent être distillées : le bois, la feuille, la branche, la racine, la tige, l’écorce, le zeste, la fleur….

Les bienfaits de l’huile essentielle et de l’essence sont fonction de sa composition chimique. Or celle-ci dépend des conditions de production et de récolte : la nature du sol, l’altitude, le climat (niveau d’ensoleillement, quantité de pluie, température), la distillation. C'est pourquoi le prix d'une huile essentielle peut varier selon l'année de sa récolte, si cette dernière a été abondante ou non. De la même façon, une plante que l'on peut récolter abondamment comme la lavande ne coûte presque rien en huile essentielle, alors qu'une plante plus rare ou moins généreuse en composés aromatiques (il en faut plus de kilos !) sera plus chère d'achat, comme l'hélichryse italienne.

Il est important de privilégier des huiles essentielles de qualité.

Elles doivent être conditionnées en flacon en verre brun car les huiles essentielles s'oxydent à la lumière, de préférence bio, même si toutes les cultures ne sont pas produites en bio. La composition biochimique (le chémotype) de l'huile doit être indiquée sur le flacon. En effet une même plante peut donner des molécules différentes aux propriétés différentes ! Exemple le thym vulgaire qui peut être soit à thymol, soit à thujanol, soit à linalol.

Doit être mentionné aussi son origine géographique, son nom courant et son nom botanique en latin. La partie de la plante qui a été utilisée doit aussi être indiquée (feuille, fleur...).

Et les hydrolats, qu'est-ce ?

L’hydrolat ou eau florale est l’eau de distillation de l’huile essentielle. Elle en contient les quelques molécules hydrosolubles. C'est à dire ce qui reste dans l'alambic une fois qu'on a récupéré l'huile essentielle.

L’eau florale dispose ainsi d’une tolérance excellente pour les enfants et les femmes enceintes, tout en apportant des bienfaits thérapeutiques. Attention l’hydrolat doit être conservé à l’abri de la lumière et ne doit pas subir de changement de température. il est plus fragile qu'une huile essentielle.

En aromathérapie, il est important de respecter les précautions d'emploi. Surtout auprès des enfants et des femmes enceintes. une huile essentielle n'est pas inoffensive. c'est sa puissance qui en fait sa force thérapeutique mais aussi son danger.

Je vous conseille vivement de vous faire aider par un thérapeute : naturopathe, aromathérapeute, pharmacien ou herboriste.

Profitez bien de leurs pouvoirs et bienvenue dans un monde merveilleux de senteurs ! :-)

Catégories : Phyto/Aroma/Fleurs de Bach

Publier un commentaire

Oups !

Oops, you forgot something.

Oups !

Les mots que vous avez saisis ne correspondent pas au texte affiché. Veuillez réessayer.

0 commentaires